Équipe Rocky-Mountain/Procycle

Semaine du 8 août au 14 août 2005




9 août 2005: une course aux nombreuses attaques
Route, 45km

Voici la liste des cyclistes de l'équipe qui étaient présents à cette course:
Robert Morin : Travailleur chez Procycle, 3e année de compétition; catégorie : Maîtres B (40 à 49 ans)
Jean-Marc Dulac : Travailleur chez Victor Innovatex, 1ère année de compétition; catégorie : Maîtres A (30 à 39 ans)
Bernard Larivière : Travailleur chez Matiss, 1ère année de compétition; catégorie : Maîtres A (30 à 39 ans)
Patrick Allaire : Prêtre pour la paroisse de L'Assomption; 1ère année de compétition, catégorie : Maîtres A (30 à 39 ans)
Sylvain Lagrange : Travailleur chez Manac, 9e année de compétition; catégorie : Maîtres A (30 à 39 ans)


Avant le départ, les gros canons du circuit régional se promettaient une échappée efficace et surprenante pour tous. Pour leur part, les membres de l'équipe Rocky-Mountain/Procycle espéraient mater toutes les échappées et, peut-être, réussir à protéger Robert Morin s'il arrivait à se joindre à un petit groupe isolé en tête. Mathias Letendre et Pierre-Étienne se détachèrent dès le départ et surent rester devant le peloton jusqu'au huitième kilomètre. Le peloton semblait initialement accepter cette échappée sans vouloir riposter. Les membres de l'équipe Rocky-Mountain/Procycle, Robert Morin en-tête organisèrent et menèrent la contre-attaque. C'est finalement la poussée de Sylvain Lagrange qui mit fin à l'échappée et permit à tout le peloton de se rassurer et se calmer un peu. Le premier tour fut très actif, peut-être même fut-il le plus rapide de la soirée.

Les quatres routes du circuit avaient des caractéristiques particulières. La première (Paquet), celle qui servait au départ et à l'arrivée était celle des spectateurs. Il compte un petit montée qui annonce le sprint final à 500 mètres. La route Paquet servit de section de repos au peloton durant les 3 tours médiants de la course. Le chemin Demers (2e du parcours) était caractérisée par le vent contraire. C'est là que les tentatives d'échappée (les attaques) se faisaient généralement. La route Germain (3e du parcours) était, quant à elle, caractérisée par trois petites montées. Finalement, le retour par le chemin Aubin était le lieu de la haute vitesse: peu ou pas de dénivellation, vent favorable.

C'est Robert Morin qui força d'abord le peloton à réagir contre la première attaque. Il prit les devant dès qu'il le put et lutta contre le vent du chemin Demers. Il faillit réussir à se détacher du grand groupe avec deux ou trois autres coureurs. Le peloton s'anima alors et rattrapa Robert et les autres poursuivants. C'est alors que Patrick Allaire, Jean-Marc Dulac et Sylvain Lagrange prirent les relais pour que le rythme accéléré soit maintenu et que l'échappée soit matée. C'était le premier tour. Sylvain fut contraint à l'abandon. La blessure au bras qui l'éloigne de l'entraînement depuis plusieurs semaines ayant limité ses performances, il lui était désormais impossible de se rattacher au peloton alors qu'il en avait été séparé après la petite montée de la route Paquet (près de la ligne de départ).

Par la suite, Patrick et Robert raccordèrent à deux ou trois autres reprises le grand groupe aux attaquants. À chaque tour, deux ou trois cyclistes tentaient de se détacher, de prendre une avance suffisante et de s'élancer seul jusqu'à l'arrivée. C'est seulement vers la fin du quatrième tour (chemin Aubin) que trois coureurs arrivèrent à creuser un écart suffisant pour que leurs noms apparaissent en tête du classement final. Robert a fut l'échappée se fomenter, mais il lui était impossible de se libérer d'une position qui le contraignait à n'être que spectateur.

Au sprint final, les quatre membres de l'équipe Rocky-Moutain/Procycle restant furent limités dans leurs élans par des coureurs moins puissants qui occupaient malheureusement le pavé. Robert put néanmoins se classer premier de sa catégorie. Jean-Marc dépassa Patrick, suivi immédiatement par Bernard, à la toute fin de la course, lorsque - eux aussi - fut libérés des coureurs qui les empêchaient de manoeuvrer àleur guise. Tous les coureurs de l'équipe Rocky-Moutain/Procycle sont satisfait de leur prestation à Bernières. Ils ont réussi à mener à bien leur plan de course et contre-attaquant à plusieurs reprises et se démarquant bien d'un peloton qui aurait autrement pu se laisser bercer par le beau coucher de soleil.



Synthèse de résultats de l'équipe:

Temps Vit. moy. Classement
Robert Morin 1h04 41,8 km/h 8e au gén.
1er Maître B
Jean-Marc Dulac 1h04 41,8 km/h 10e au gén.
3e Maître A
Bernard Larivière 1h04 41,8 km/h 11e au gén.
4e Maître A
Patrick Allaire 1h04 41,8 km/h 12e au gén.
5e Maître A
Sylvain Lagrange Abandon    

Patrick Allaire, ptre


Merci à tous nos commanditaires: Rocky Mountain - Procycle, Victor Innovatex, Novalux, le Cardio Gym, Matiss, Huiles M.R.G. Drouin, Nettoyeur Chatel, La fabrique de l'Assomption, Informatique BMV, Chaussures Cameron, Coca-Cola.




L'équipe enfin réunie.
De gauche à droite: Patrick, Jean-Marc, Bernard, Robert, Sylvain.
Photo: Dany Fecteau


Parés pour le départ.
De gauche à droite: Patrick, Bernard, Jean-Marc, Robert.
Photo: Dany Fecteau


Robert Morin parmi les premiers arrivant du peloton. Photo: Sylvain Lagrange


Arrivée de Jean-Marc, Bernard et Patrick, emboîtés derrière Roger Lessard. Photo: Sylvain Lagrange


Éclaireur/Progrès, 12 août 2005, page 18

Agrandir le texte



Trajet de la course: 5 tours

Données climatiques de Québec
Résultats officiels





Accueil
   2 août    16 août    Autres courses
Portrait d'équipe