Équipe Rocky-Mountain/Procycle

Rapport de course




1 août : Tricotter serré
Route (régional), 38 km
Ville de départ: Bernières

Voici la liste des cyclistes de l'équipe qui étaient présents à cette course:
Robert Morin : Travailleur chez Procycle, 4e année de compétition; catégorie : Maîtres B (40 à 49 ans)
Bernard Larivière : Travailleur chez Matiss, 2e année de compétition; catégorie : Maîtres B (40 à 49 ans)
Patrick Allaire : Prêtre pour la paroisse de L`Assomption; 2e année de compétition, catégorie : Maîtres A (30 à 39 ans)
Sylvain Lagrange : Travailleur chez Manac, 10e année de compétition; catégorie : Maîtres A (30 à 39 ans)


Invité: Yan Parent.

Afin de renforcer, voire améliorer la position au classement, Patrick et Bernard avaient besoin d'une bonne position dans le classement de cett course. Confortable au premier rang chez les maîtres B, Robert se proposa de les aider de même Sylvain. La stratégie de Bernard et Patrick consistait donc simplement à rester présents dans le peloton sans se fatiguer à prendre les devants, puis de s'accrocher à Robert qui les positionnerait en vue du sprint.

Le départ fut vif. Encore une fois, c'est la troisième de l'année, un coureur de Ste-Foy partit en trombe. Encore une fois, le peloton comptait de bons coureurs et géra bien a distance qui séparait les 2 - 3 coureurs en échappée. La course comptait quatre tours, 4 tours plutôt faciles qui ne permettent ni ne permettront jamais de distinguer les meilleurs des autres. Le parcours de Bernières ne comporte aucune difficulté notable. Il y a bien une petite montée - qui ne peut même pas être appelée côte - mais elle est suivie d'une descente et de piètres conditions de pavage qui font en sorte que tous se retrouvent toujours groupés bien avant le dernier virage. Les juniors, les femmes et les plus faibles peuvent donc faire partie intégrante du peloton sans trop se soucier de gérer leurs énergies.

Pour leur part, Bernard et Patrick restaient dans le peloton afin de se positionner pour la fin sans trop avoir annoncé leurs couleurs. Le groupe principal est resté unique, permettant quelques escapades à un, deux ou trois coureurs durant quelques kilomètres. Les coureurs respectaient bien l'espace alloué: entre la ligne jaune (à gauche) et la ligne blanche (à droite). Cette discipline faisait en sorte que le groupe restait compact et qu'il y était malaisé de changer de position, d'avancer ou prendre l'air. Au début du deuxième tour, il y eut une attaque (tentative d'échappée), mais les hostilités commencèrent à la deuxième moitié du quatrième tour. Depuis le début du dernier tour, Patrick et Bernard étaient dans la roue de Robert et attendaient le moment de s'élancer. Les manoeuvres étaient difficiles dans le peloton. Les trois Rocky se trouvèrent coincés, sans pouvoir choisir une meilleure place.

Quand vint le dernier virage, Robert, Bernard, Patrick, Yan se trouvaient à l'extérieur. Devant eux, qui tentait de prendre la roue de Robert, un coureur fit une mauvaise manoeuvre. Ceci poussa Bernard dans le gravier et le ralentit. Patrick le dépassa, mais s'en était trouvé ralenti aussi. Il y avait devant de bons coureurs et d'autres qui ne connaissait pas les caractéristiques du final. À cette course, il faut savoir que la ligne d'arrivée se trouve à 300 mètres au-delà de la ligne de départ. Plusieurs jambes vertes semblaient l'ignorer et se trouvèrent au milieu du chemin sans pouvoir donner plus. Ainsi, aux trousses des premiers rangs, à pleine vitesse derrière Robert, Patrick dut contourner deux coureurs qui semblaient arrêtés comme des cônes, l'un à gauche, l'autre à droite. Celui de droite dut être contourné par Yan aussi, celui de gauche par Bernard. Ce sont de petits ralentissements qui s'additionnent et qui mettent en péril le positionnement final. Alors que Patrick l'avait gardé à l'oeil tout au long de la course, c'est Luc Langevin, un compétiteur pour le premier rang de sa catégorie qui remporta la victoire. Les Rocky n'ont pas pu se sortir de l'écrin où ils se trouvèrent au 35e kilomètre et le payèrent cher. Robert accepta de sacrifier sa position pour épauler Patrick et Bernard, mais sans le résultat escompté. Ce fut donc une course où chacun doit apprendre à tricotter serré.



Synthèse de résultats de l'équipe:

Temps Vit. moy. Classement
Robert Morin 0h52:56 42,4 km/h 3e Maître B
13e au gén.
Patrick Allaire 0h52:56 42,4 km/h 6e Maître A
15e au gén.
Bernard Larivière 0h52:56 42,4 km/h 6e Maître B
18e au gén.
Sylvain Lagrange 0h52:56 42,4 km/h 18e Maître A
40e au gén.
Yan Parent 0h52.56 42,4 km/h 6e Senior 3
18e au gén.

Patrick Allaire, ptre


Merci à tous nos commanditaires:
  • Rocky Mountain - Procycle
  • Victor Innovatex
  • Novalux
  • Cardio Gym
  • Matiss
  • Restaurant Tim Hortons de St-Georges
  • Étienne Parent, avocat
  • Huiles M.R.G. Drouin
  • Nettoyeur Chatel
  • Pneus Robert Bernard
  • Garage Robert Morin


Aucune photo

Éclaireur/Progrès, 18 août, page 24

Agrandir le texte



Trajet de la course: 4 tours

Données climatiques de Québec





Accueil
25 juillet   Autres courses   5 août
Portrait d'équipe