L`ťquipe Rocly-Mountain/Procycle 2011

Rapport de course




Date de la course: 24 mai 2011
Type de course: Critťrium
Niveau: Rťgional
Distance parcourue: 40.0 km
Ville de départ: Saint-Augustin

RobertJean-MarcMaryAndreReneMichel

Ah ces critériums ....

toujours pleins de surprises!


Un peu en retard, voici des commentaires sur le critérium de mardi dernier. Les critériums se font nombreux en 2011, Patrick aimerait certainement cela! C`est toujours plein de surprises, une épreuve sur route semblable. Le critérium est l`épreuve qui rassemble les caractéristiques de la route et de la piste. Sur un petit circuit de rues, les cyclistes tournent en rond à haute vitesse. Les positions changent à chaque tour, les spectateurs se régalent d`action et d`anticipation, de voeux et de crainte. Et oui, il est parfois inquiétant pour une épouse et ses enfants de voir l`homme partager la route avec soixante autres cyclistes à 45, 50, 60 km/h alors que les guidons se touchent presque et que les éléments dangereux de toutes courses - les virages - sont si nombreux.

Encore cette semaine, de nombreux aspirants √† la profession cycliste ou √† la d√©monstration de puissance sont pr√©sents. Les mardis de Lachine ne sont pas encore commenc√©s et certains de ses f√©rus participants viennent √† Qu√©bec pour s`y pr√©parer. Le calibre est √©lev√©, les esprits √©chauff√©s et d√©cid√©s √† en d√©coudre. On veut gagner, on veut √™tre en avant. En m√™me temps, on ne veut pas √™tre le premier en t√™te tant que n`arrive pas le fil d`arriv√©e. Au sein de chaque courreur, il y a cette m√™me tension que dans le peloton: n`√™tre jamais le premier devant, mais toujours pr√®s de lui tant que n`arrive pas la fin o√Ļ tous veulent le seul et unique premier devant tous. C`est une tension du genre: ¬ę j`veux - j`veux pas.¬Ľ √áa se sent aussi au d√©but de la comp√©tition: les sportifs veulent autant faire la course que l`avoir d√©j√† finie.

Le peloton est nerveux - encore une fois - √ßa bouge √† gauche et √† droite. Chacun sait trop bien que tout peut se produire n`importe quand: √©chapp√©e, chute, cassure. On tente de prendre aussi t√īt que possible la position o√Ļ on se sent confortable. Pour Michel, c`est l`avant, pour Jean-Marc c`est le milieu, pour Robert, c`est l`arri√®re; Andr√© est pr√®s de Robert, Mary se taille une place s√©curitaire; Ren√© trouve encore un peu √©tourdissant ce grand balai. D√®s le premier tour, la vitesse est atteinte, on ne conna√ģtra pas de repos ce soir.

Plusieurs - √† tour de r√īle - tentent de s`√©chapper et les r√©actions se multiplient. Qui dit r√©action, dit aussi "√©lastique" et exige de grands efforts √† ceux qui ont opt√© pour les positions de queue. Robert, Andr√©, Ren√© et Mary sont de ceux l√†. Le co√Ľt de leur choix s`av√®re vite √©lev√©. Robert est d√©croch√©. Il sera suivi par Andr√© quelques tours plus tard. La ronde se poursuit, Michel est confortable √† la t√™te, mais doit chaque fois participer √† l`effort collectif de reprise. Jean-Marc se tient toujours pr√®s de la roue avant. Il y a - en effet - une rotation des leaders. Ce sont presque toujours les m√™mes - une dizaine - qui assument les reprises et les contre-attaques, qui essaient de s`√©chapper ou qui fendent l`air en p√īle. Jean-Marc s`abstient de participer √† cette roue, mais n`en est jamais loin. Plus tard, Mary et Ren√© se feront d√©crocher aussi. Le peloton de t√™te diminue de taille √† chaque tour et de plus en plus vite vers la fin de la course. Il s`√©gr√®ne, il s`√©gr√®ne.

Une brisure est faite à l`avant-dernier tour: douze coureurs se disputeront les honneurs. Parmi eux: Michel qui décrochera le huitième rang avec seulement 5 secondes derrière le gagnant. Jean-Marc suivra pas très loin derrière au sein d`un groupe aussi nombreux (15 cylistes). Quelle belle soirée pour les spectateurs et les amateurs de sensations!

La collaboration entre cyclistes: le cas d`un bris m√©canique. Durant la course, Michel eut une crevaison. Un comp√©titeur ayant abandonn√© la course lui fournit une roue de secours et Michel pu continuer. Dans un tel cas, le r√®glement pr√©voit un tour de compensation. C`est dire que le comp√©titeur malchanceux b√©n√©ficie d`un tour pour changer sa roue sans √™tre p√©nalis√©. Ceci explique que Michel soit class√© dans les dix premiers m√™me s`il eut une crevaison et fait un tour de moins que Mary ou Andr√©. Merci √† Jean-Yves Labont√© - entra√ģneur - qui eut l`oeil et la main rapides pour passer la roue de secours.

Patrick Allaire



Synthèse des résultats de l'équipe:

Temps Vit. moy. Classement
Robert Non disp. Non disp. DNF
Jean-Marc 00h 55min. 45sec 43.0 km/h 4e Ma√ģtre A et 19e au g√©n.
Mary 00h 56min. 13sec 42.7 km/h 1√®re Ma√ģtre F et 31e au g√©n.
Andre 00h 58min. 03sec 41.3 km/h 2e Ma√ģtre C et 55e au g√©n.
Rene 00h 56min. 32sec 42.4 km/h 7e Ma√ģtre B et 34e au g√©n.
Michel 00h 55min. 06sec 43.6 km/h 1er Ma√ģtre A et 8e au g√©n.



L`ťquipe Rocly-Mountain/Procycle <?php echo $Saison; ?>

Merci à tous nos commanditaires:
  • Rocky-Mountain/Procycle
  • Restaurant Tim Hortons (Saint-Georges)
  • Nettoyeur Chatel
  • L`…claireur
  • Les pneus Kenda
  • Dr Andrť Rodrigue
  • Matiss


Aucune photo
Aucune coupure.
Aucune carte disponible.

Données climatiques de locales



Abonnez-vous à notre liste d'envoi pour recevoir les rapports de course dans votre courriel.




Accueil
  2011-05-22  Autres courses  2011-05-31  
Portrait d`équipe

L`ťquipe Rocly-Mountain/Procycle 2011