L'équipe Rocky-Moutain/Procycle 2013

        Remercie ses commanditaires et supporters
Bernières, 2013-05-14
Peloton nerveux
André vigoureux




Informations techniques

Date : 14 Mai 2013
Type de course : Route
Niveau : Régional
Distance parcourue : 46.0 km
Ville de départ : Bernières
Nombre de tour(s) : 5
Étaient présents:

Patrick

Patrick

Robert

Robert

Andre

Andre



Ce rapport
Mis à jour : 15 Mai 2013
Auteur initial : Patrick Allaire

Courses antérieures
Saint-Augustin (Critérium)
Contrecoeur (Route)

Courses ultérieures
Bernières (Route)
Montmagny (Critérium)

Une bonne centaine de compétiteurs était au rendez-vous. La période d`inscription s`est étirée jusqu`à retarder le départ, tant il y avait de monde patientant dans la file d`attente. Le temps était frais, un vent presque nul agaçait un peu la peu. Il venait du Nord-Est. Sur ce circuit protégé par les arbres, le vent n`aura pas d`effet. Seuls les facteurs humains joueront.

Le départ fut donné rapidement après la fin des inscriptions. C`est à se demander comment firent les derniers inscrits pour prendre place au rang de départ. Cela n`eut pas d`influence; les premiers s`élancèrent sans ménagement. Le début de la saison se faisait sentir. Les guidons étaient instables, les coups de freins et les changements soudain de ligne menaçaient à tous moments la fragile stabilité d`un groupe de cent cyclistes. On dit généralement que chacun doit garder sa ligne, c`est-à-dire que chacun doit avoir un comportement routier prévisible, sans soudainement aller à gauche ou à droite, mais en exécutant ces changements tout en douceur. Visibilement, cette règle est plus difficile à suivre pour les nouveaux ou les nerveux. Dès le troisième kilomètre, des roues se sont touchées; des sons se sont fait entendre et plusieurs crurent à une première chute. Il n`en fut rien, mais le l`odeur de freins chauffés trahit la réaction d`un grand nombre. Les premiers devant ne changèrent rien à la cadence déjà établie autour des 44 km/h. Les autres, parmi lesquels Robert et Patrick durent mettre les bouchées doubles pour rester membre du grand groupe. André qui était mieux positionné put s`en sortir plus aisément. Il déborda un peu de la ligne jaune et protégea son rang.

Tout juste raccrochés aux derniers survivants de cette surprise survenue dans une petite montée, Robert et Patrick durent s`engager dans le premier virage alors qu`ils occupaient un rang et une position (à droite) désavantageux. De nombreux cyclistes subirent là une épreuve qui leur était impossible de surmonter: gravir une petite butte à près de 50 km/h pour rester accrochés parmi le leaders tout en comblant l`écart créé par l`effet élastique du virage. André était un de ceux-là. Patrick, pour sa part n`y arriva pas. Robert, pas très loin derrière, dut lui aussi contourner les compétiteurs plus faibles et s`en trouva ralenti alors qu`il allait s`allier son co-équipier pour réussir le bon coup. Après le virage 3, Patrick se trouvait dans un petit groupe de trois cyclistes, Robert aussi était avec deux autres. Ces deux groupes se joignirent et - quelques instants - crurent ensemble possible de combler l`écart qui les séparait du peloton. Celui-ci, en effet, avait quelque peu ralenti. André qui était dans ce peloton confirma par la suite qu`après le premier passage du virage 3, il y eut ré-équilibrage du peloton et que la cadence diminua quelque peu.

Le peloton reprit son rythme, le groupe de six tarda à organiser la succession des cyclistes. La coordination tenté par Patrick et Robert ne suffit pas; certains cyclistes du groupe ne semblaient pas comprendre qu`il fallait investir sur le groupe plutôt que d`y aller d`efforts personnels trop longs. Le peloton s`éloigna avec André et Robert et Patrick comprirent que leur destin se jouerait avec ces cinq autres complices du moment.

Les passages aux virages 2 et 3 se succédèrent et André tenait toujours bon. Le troisième passage lui fut presque fatal, mais une bonne minute à forcer en bouchées doubles le garda dans le peloton. Il put ainsi y rester jusqu`à la fin.

Pour sa part, Robert compléta encore deux tours au sein du petit groupe au sein duquel il était avec Patrick. Il décida ensuite d`abandonner tandis que Patrick opta pour une bonne séance d`entraînement. Alors que ses passages à l`avant du groupe semblaient être difficiles à encaisser pour ses compagnons - surtout en montée - Patrick crut qu`il pourrait faire un bout de chemin seul. Il tenta donc l`aventure dans les deux derniers kilomètres et le sprint. Complétant ainsi les cinq tours de la compétition, il se fit ravir quelques secondes au final par un des coureurs qui semblaient le plus éprouvés antérieurement.

André ne put voir, de son poste au sein du peloton, ce qui se passa devant. Un des leaders dérapa dangereusement lors du dernier virage. Le sprint était lancé; André regardait devant. Robert fut spectateur de cet accident et ne regretta pas sa sage décision.

Merci à nos commanditaires : Rocky-Mountain/Procycle, Église catholique de Québec, Nettoyeur Chatel, Dr André Rodrigue,



Résultats
Cycliste Temps Vit. moy. Rang
Patrick 01:12:48 37.9 km/h 12e Maître B et 66e au gén.
Robert 00:00:00 0.0 km/h
Andre 01:04:22 42.9 km/h 4e Maître C et 52e au gén.

Voyez aussi les saisons 2005  2006  2007  2008  2009  2010  2011  2012