L'équipe Rocky-Moutain/Procycle 2013

        Remercie ses commanditaires et supporters
Bernières, 2013-06-12
Un feu roulant
au sein d`un peloton nerveux




Informations techniques

Date : 12 Juin 2013
Type de course : Route
Niveau : Régional
Distance parcourue : 46.0 km
Ville de départ : Bernières
Nombre de tour(s) : 5
Étaient présents:

Patrick

Patrick



Ce rapport
Mis à jour : 13 Juin 2013
Auteur initial : Patrick Allaire

Courses antérieures
Bernières (Route)
Saint-Augustin (Critérium)

Courses ultérieures
Montmagny (Critérium)

La compétition d`aujourd`hui n`était pas une cure de repos. Dès le départ, un cycliste partit devant. C`est l`habitude, sur ce circuit, mais habituellement ça ne dure pas longtemps. Cette fois, le petit rigolo sembla insister un peu trop. Certains optimistes sont allés se joindre à lui, si bien que le groupe de tête compta cinq compétiteurs sérieux. Le peloton ne pouvait pas se permettre un tel affront. La réplique s`organisa et les fugitifs furent rattrapés. C`était un exercice en vue de la soirée.

Le deuxième tour s`amorça sans que personne ne prît garde aux signaux des officiels. On indiquait bien qu`il restait quatre tours à faire, mais l`intensité était aussi élevée que si les cyclistes entraient dans les cinq derniers kilomètres. Le vent favorable, sur le plat, facilita la course des cyclistes et maintint la vitesse au-dessus des 50 km/h, exceptionnellement sous cette barre. Vint alors la petite côte, celle d`après le virage 2. Encore une fois, un petit groupe s`étant détaché au pied de la montée affirma ses intentions après le virage 3. L`écart était passablement grand et le groupe assez bien organisé. Patrick n`y voyait rien de bon, car déjà les équipiers de ces fugueurs avaient pris les positions-clefs qui auraient permis de menotter le peloton. Discrètement, le Rocky se glissa devant et contraignit le peloton à s`affirmer. Il fallut jusqu`au troisième passage au virage 1 pour que la jonction se fît.

Le troisième tour fut beaucoup moins exigeant. L`intensité diminua, mais la nervosité restait palpable. Nul ne pouvait être sûr qu`aucune tentative ne serait placée. Des soubresauts, des répliques, mais rien ne marqua le troisième tour de manière spectaculaire.

Au quatrième tour, les esprits s`échauffèrent de nouveau et une autre échappa se forma. Encore une fois, Patrick fut de ceux qui stimulèrent la réplique. Il reprit ensuite place au sein du peloton.

Quand arriva le dernier tour, c`est la stratégie du sprint qui chercha à primer sur les autres instincts compétitifs. Chacun voulait alors occuper la meilleure place, près de l`avant sans jamais se trouver aux premiers rangs. Chacun souhaitait que la cadence augmentât sans jamais accepter de se compromettre devant. Quatre coureurs tentèrent leur chance immédiatement après le dernier virage 3. Ils furent rappelés au sein du groupe. C`était nerveux, les mouvements au sein du peloton étaient parfois difficiles à anticiper. Ainsi, Patrick qui s`était tenu près de la ligne jaune une bonne part du circuit se trouvait désormais à l`autre extrémité, coincé près de la ligne blanche. Peu d`espace de manoeuvre, donc, lui aurait permis d`éviter des mouvements impromptus. Ainsi, une première fois, il fut légèrement déséquilibré par le contact d`un cycliste qui était à sa gauche et qui dévia soudainement vers la droite. Un deuxième contact menaça encore plus l`équilibre du Rocky. Au troisième contact, l`autre cyliste heurta le guidon de Patrick et le fit pivoter. Patrick tomba, passant par-dessus le guidon, entraînant dans sa chute au moins quatre autre compétiteurs. Il se releva et finit la course au ralenti. Mésaventure qui arrive à tout le monde un jour au l`autre.

Merci à nos commanditaires : Rocky-Mountain/Procycle, Église catholique de Québec, Nettoyeur Chatel, Dr André Rodrigue,



Résultats
Cycliste Temps Vit. moy. Rang
Patrick 01:03:30 43.5 km/h 10e Maître B et 48e au gén.

Voyez aussi les saisons 2005  2006  2007  2008  2009  2010  2011  2012